> retour aux actualités

Les calculs urinaires chez le chien et le chat

02/12/2022

Les calculs urinaires chez le chien et le chat

On n’en parle peu et pourtant les calculs urinaires sont des pathologies souvent rencontrées dans les cliniques vétérinaires. Voici quelques indications pour en savoir plus.

 

Comment se forment les calculs urinaires ?

Les calculs urinaires se forment dans la vessie par agglomération de cristaux. Ces cristaux peuvent être de différentes natures conditionnant ainsi le type de calcul urinaire : oxalate de calcium et struvite sont les plus fréquents, mais on peut parfois rencontrer des calculs d’urate, de cystine ou de phosphate de calcium. Ces calculs peuvent ensuite migrer dans l’urètre.
La présence de cristaux est généralement liée au pH de l’urine de l’animal et à la présence de minéraux dans l’urine. Des facteurs génétiques sont également mis en cause. Il faut également savoir que plus l’urine « stagne » dans la vessie, plus le risque de formation de calculs est élevé : ainsi, on encourage la prise de boisson et donc la vidange régulière de la vessie chez les animaux à risque. 

 

Quels sont les symptômes observés ?

Chien ou chat, les symptômes sont les mêmes. Toutefois, on distingue deux cas : 

-le calcul bloque une partie du passage de l’urine dans l’urètre. L’animal cherche souvent à uriner, mais les mictions sont petites. Cela le fait souffrir et on observe souvent des chats qui miaulent alors à chaque fois qu’il a dans sa caisse. L’urine peut contenir du sang.
 
-le calcul bloque complètement le passage de l’urine dans l’urètre. L’animal ne peut plus du tout uriner. Sa vessie se gonfle, car elle ne peut être vidangée. L’urée n’est plus éliminée et l’état général de l’animal est altéré : abattement, anorexie, vomissements puis rapidement coma voire mort.
Il s’agit donc d’une urgence vitale ! Si vous observez que votre animal a des difficultés à uriner, n’attendez pas qu’un calcul bloque complètement son urètre, sa vie peut-être en danger !!

 
 

Quel est le traitement mis en place ?

Il faut absolument retirer les calculs qui bloquent l’urètre. Si l’urine peut encore s’écouler et qu’il s’agit de calculs de struvite, des mesures peuvent être prises pour dissoudre ces cristaux. Au contraire, si l’urètre est complètement bouché ou qu’il s’agit de calculs d’oxalate de calcium insolubles, il est indispensable de placer une sonde urinaire dans l’urètre afin de faire écouler l’urine de la vessie pleine.

 

Ensuite, une perfusion est mise en place pour relancer la diurèse (émission d’urine) et limiter les dommages liés à la rétention d’urine. Des traitements peuvent aussi être mis en place pour la douleur et éliminer toute éventuelle infection.

 
Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire : pour éliminer tout calcul insoluble ou trop gros de la vessie ou, en cas de récidives fréquentes, pour augmenter la taille de la partie distale de l’urètre chez les mâles, souvent les plus touchés.

 

Une alimentation spécifique sera alors mise en place pour rendre l’urine plus acide ou plus basique en fonction des calculs que l’animal présente. Cette alimentation est indispensable pour traiter, mais aussi pour prévenir les récidives. De même, il faudra dorénavant veiller à ce que l’animal boive suffisamment : une alimentation mixte associant pâtée et croquettes peut alors être conseillée.

 

Les calculs urinaires sont plus fréquemment observés chez les animaux mangeant des aliments bas de gamme qui modifient le pH de l’urine et augmentent alors la formation de cristaux (et donc de calculs). 

Clinique vétérinaire de la Vallée 2550 route du fayet, 74700 Domancy Tél : 04 50 93 51 46 | Contactez-nous | Mentions légales I CGF